Vendredi 19 Août

> 9h30 - 19h > Ouverture de l'accueil des professionnels

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 9h30 - 12h30 > Permanence

LA FAI-AR - FORMATION SUPÉRIEURE D'ART EN ESPACE PUBLIC

Informations sur le recrutement des candidats aux parcours de formation 2017-2019 et les actualités des artistes issus du cursus.

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 10h - 19h > Permanence

LA FÉDÉRATION NATIONALE DES ARTS DE LA RUE

Retrouvez-nous sur le stand de la Fédération pour échanger sur l'actualité de la profession. 

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 9h30 - 12h > Rencontre

L'occupation de l'espace public

L’environnement  technique et la sécurité en 2016

Il y a 10 ans, à l’occasion du temps des arts de la rue, un groupe de travail présidé par José Rubio et intitulé «L’occupation de l’espace public, l’environnement technique, la sécurité» a abouti à l’édition par HorsLesMurs du «Guide des bons usages pour organiser un événement artistique dans l’espace public».

Dix ans après, dans le contexte actuel de la loi sur la liberté de création, de l’état d’urgence faisant suite aux attentats de 2015, de la notion de «trouble à l’ordre public» invoqué pour interdire ou modifier certains spectacles et des mouvements d’occupation de l’espace public, qu’en est-il de la nouvelle donne relative à l’environnement technique et à la sécurité ?

Il s’agira, lors de cette rencontre, de faire un état des lieux de la situation actuelle, de l’évolution de nos pratiques, de la législation et des responsabilités des organisateurs de spectacle dans l’espace public. Il conviendra également de faire un état de l’information actuelle sur ces sujets, de la transmission et de la formation des personnels, des responsables juridiques, organisateurs et collectivités, autour de ces questions.

Rencontre proposée par le Festival d’Aurillac et la FAI-AR - Formation supérieure d'art en espace public.

Avec la participation de :

José Rubio, directeur technique de l’Établissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette - Nadine Guinefoleau, Carabosse - Caroline Loire, directrice d'Art’R et co-directrice du Festival Onze bouge - Jérôme Plaza, directeur technique du Festival Chalon dans la rue - Le Préfet du Cantal ou son représentant. (Sous réserve)

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 12h - 13h > Rencontre

Edition L'entretemps

Les éditions l’Entretemps rendent compte des fondements et des évolutions des esthétiques et techniques du spectacle en publiant des essais, des témoignages, des pièces, des livres pratiques et des beaux livres. 
La collection «Carnets de rue», dirigée par Claudine Dussollier, contribue à valoriser spécifiquement les écritures liées aux arts de la rue depuis dix ans.
 
En 2016, trois nouveaux ouvrages viennent compléter cette collection thématique unique en son genre :
Tout Ouïe – La création musicale et sonore dans l’espace public d’Anne Gonon.
Tchao Moisy et Embarquement pour Battaffadoua de Tartar(e) et Émile Didier Nana.
Rue Jean Jaurès de Frédéric Michelet et la Compagnie CIA.
 
Cette présentation sera l’occasion de revenir avec Claudine Dussollier sur les dix ans de la collection et d’échanger avec Frédéric Michelet autour de Rue Jean Jaurès.

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 13h  

sacd / Dispositif "Auteurs d'Espaces"

Soutenir une écriture à part entière : faire émerger et consacrer

A travers Auteurs d’Espaces, la SACD soutient tant les jeunes compagnies que le travail d’auteurs confirmés. Dans les projets retenus chaque année, la SACD et les festivals partenaires s’engagent sur des projets qui affirment la spécificité de notre répertoire et l’innovation, ainsi que des équipes émergentes dans les arts de la rue.
Pour que ces actions perdurent et s’amplifient, il est vital que les auteurs déclarent leurs œuvres, et précisément dans le répertoire Arts de la Rue. Etre membre de la société des Auteurs, c’est également rejoindre une société mutualiste qui défend les œuvres et le droit à la création.
 
Quatre projets sélectionnés en 2016 au Festival International de Théâtre de rue d'Aurillac ont été soutenus :
 
- "Rivages", de Lucie Corouge, Abigaël Lordon, Maël Palu, Arnaud Poupin, Julien Rodriguez et Elsa Vanzande - La Folie Kilomètre
- "In-Paradise", de Jean-Antoine Bigot et Anne Le Batard - Ex Nihilo
- "Trouble", de Ben Farey - Tricyclique Dol
- "Zéro Avril", d'Anne Corté - Association Roure
 
Rencontre avec les équipes artistiques soutenues, Linda Corneille, directrice du spectacle vivant SACD et Jérôme Thomas, Administrateur Arts du Cirque autour d’un pot offert par la SACD.

Ecole Jean-Baptiste Rames


> 14h > Visite du Parapluie - Centre National des Arts de la Rue

visite du parapluie

Sur inscription à l'accueil des professionnels
Départ de la navette rue Jules Ferry

> 14h - 15h

Le don du sens #2

Intervention de mise en débat dans l'espace public
 
Animer un espace de réflexion collective et de débat public.
Susciter la rencontre, l'échange, la prise de position et la compréhension.
Créer une agitation politique à échelle humaine.
Questionner le sens de ce qui se déroule.
L'art et la culture dans l'espace public…
Qu'est-ce que ça peut bien (nous) faire ?
 
L'idée du projet Don du Sens est de renouveler la forme des rencontres thématiques, en les insérant dans un espace artistique et en cherchant la restitution de paroles qui seront déployées dans l'espace-temps du Festival sous une multitude d'écritures.
 
Ce que cherche Don du Sens est à la fois une ouverture des conversations, en termes de public et de paroles recueillies, et une prise en main par des créateurs, avec une écriture pour l'espace public.
Le projet est pensé comme une création pour l'espace public, il prend place dans la rue mais ne se limite pas à ses aspects performatifs et prend la forme d'un projet transmédia : live, sonore, graphique, textuel, mémoriel.
Il vise à restituer la parole d'artistes, de professionnels, du public, des habitants, des acteurs institutionnels, et d'interroger la diversité de ces acteurs, de faire émerger ce qui fait sens, et, au-delà, ce qui se passe, ce qui se donne, ce qui se prend.
 
Don, contre-don, sens, cible, espace et temps du sensible.
 
Don du Sens est donc à la fois un projet artistique, un média et une rencontre du Festival.
Le projet s'articule autour d'une question centrale : qu'est-ce qui se fabrique ici ?
Autour de dispositifs de collectes de paroles non convoquées, de débats provoqués et d'interviews, Don du Sens se déploie dans l'espace-temps du Festival sur des médias qui se répondent :
- une performance live quotidienne
- un volet graphique «urbain»
- des «éclats radiophoniques» et sonores
- un rassemblement de ces différents aspects de la création dans un lieu virtuel, un espace web, qui redéploie ces différentes écritures, les rend accessibles dans le temps du Festival, et leur donne une vocation d'archives, de traces.

Cette création s'appuie sur un metteur en scène, Boueb, de la compagnie Les Grands Moyens, d'un créateur sonore, François Baraize et d'un graphiste, Mickaël Madrignac.

Maison du Festival, 20 rue de la Coste

 
Bookmark and Share